Aller au contenu

| | |

Vous êtes ici : UFR Simone Veil - santéFRFormation continueEchocardiographie en réanimationRessources pédagogiques libresTamponnade cardiaque

01.2 La compétition ventriculo-ventriculaire

La présence de l'épanchement ne laisse aux ventricules qu'un espace limité à se partager. Cette contrainte externe affecte plus facilement le ventricule droit dont la paroi musculaire est la moins résistante. En début de diastole la majoration brutale de la pression péricardique provoquée par l'augmentation du volume ventriculaire écrase la paroi libre du ventricule droit, qui peut même se collaber.
Film 3 : Coupe sous costale du ventricule droit en mode bidimensionnel et temps mouvement. Le ventricule droit (VD) se collabe à chaque expiration (E) et se dilate à chaque inspiration (I).

Médiathèque

Aucune page à faire défiler
Page suivante
Page précédente
Aucune page à faire défiler
Figure 3 : L’élévation brutale de la pression péricardique en diastole comprime préférentiellement le ventricule droit (VD) dont la paroi est plus facile à déprImer que celle du ventricule gauche (VG). Il en résulte un collapsus diastolique du ventricule droit.

 
Figure 4 : Sur cet enregistrement en mode TM, on observe la réduction diastolique de la cavité ventriculaire droite due au refoulement (flèche) de la paroi libre du ventricule doit (VD) par l’épanchement péricardique (EP).